l’herbe mouillée

il a plu cette nuit
le chemin à cette odeur
de l’herbe mouillée

 

.
Marseille, 2 janvier 2017
.
re-edit Yves Bonnefoy, « Foudre »
(Ce qui fut sans lumière. Gallimard. 1987)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s